Recherche en cours

Projets financés par la Chaire de recherche:

La polymédication chez les aînés vivant en milieux ruraux
Chercheuse principale : Caroline Sirois; Co-chercheurs: Éric Gagnon, Nicole Ouellet. 2018-2019
Financement conjoint Centre de recherche sur les soins et les services de première ligne de l’Université Laval / Chaire de recherche sur le vieillissement de l’Université Laval / Fondation Laure-Gaudreault

Chercheurs financés par la Chaire de recherche:

Marcel Émond

Marcel Émond

Le programme du Docteur Marcel Émond se décline en 4 volets. Il s’intéresse aux personnes âgées autonomes et semi-autonomes, particulièrement à celles présentant un trouble cognitif léger se présentant à l’urgence pour un trauma. Il fait également partie du CETIE (Canadian emergency and trauma initiative in elders) qui est composé de 24 chercheurs de disciplines diverses et dont la productivité est illustrée par une imposante liste des publications.

 

 

Anik Giguère

Anik GiguèreAnik Giguère est chercheuse au Centre de recherche sur les soins et les services de première ligne de l’Université Laval (CERSSPL-UL) et au Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ). Elle est aussi professeure au Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université Laval. Formée en transfert de connaissances et en prise de décision partagée, Anik Giguère conçoit et évalue des outils cliniques dont le but est de favoriser l’indépendance des personnes âgées et de leurs proches dans les prises de décision cliniques. Ses travaux de recherche portent sur la formation professionnelle continue, les sommaires d’évidence clinique, et les outils d’aide à la décision. Elle étudie les méthodes pour concevoir ces outils (évaluation des besoins, revue rapide, conception centrée sur les utilisateurs) pour, ultimement, offrir des outils conviviaux qui favoriseront la qualité de vie des personnes plus âgées et de leurs proches.

Caroline Sirois

Caroline Sirois

Caroline Sirois est pharmacienne, pharmaco-épidémiologiste et professeure agrégée au Département de médecine sociale et préventive de la Faculté de médecine de l’Université Laval. Elle est également chercheuse au Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec, au Centre de recherche sur les soins et les services de première ligne de l’Université Laval et chercheuse associée à l’Institut national de santé publique du Québec. Ses intérêts de recherche portent sur l’usage optimal de médicaments chez les aînés, sur la polymédication et la déprescription de médicaments inappropriés ainsi que sur l’épidémiologie des maladies chroniques et de la multimorbidité dans la population.